Domaine socio-culturel

Domaine socioculturel

Santé

La couverture sanitaire est encore déficiente malgré les grands efforts déployés par les communautés villageoises pour la construction des contres de santé et des postes médicaux et l’intervention du programme PEV/SSP/ME. Le sous-équipement et le manque de personnel médical et de moyens de transport demeurent les principaux feins à l’endiguement des maladies et endémies qui constituent à sévir parmi la population rurale.
La Préfecture dispose d’un Hôpital central aux installations sanitaires plus ou moins dégradées, 14 centres de santé dont 9 fonctionnelles (ouverts par le PEV/SSP/ME) avec une infrastructure le plus souvent inadaptée et de 17 postes médicaux.

Jeunesse

La direction préfectorale de la Jeunesse composée de 3 sections encadre et assiste à travers les 13 sous-préfectures et la commune urbaine les activités sportives, artistiques et culturelles des directions communales et Sous-préfectures, les animateurs de jeunesse des quartiers et districts ainsi que celles des 10 associations juvéniles évoluant dans la Préfecture.
Pour impulser un souffle nouveau aux multiples activités de la jeunesse, il serait souhaitable, qu’en plus des financements effectués par la préfecture et les collectivités décentralisées, l’Etat, à travers le Département de la jeunesse, trouve une forme de financement plus équitable pour les problèmes de la jeunesse en général et pour le sport en particulier.

Promotion féminine

Les activités de la promotion féminine sont essentiellement axes sur:

  • La participation à l’encadrement des groupements, les coopératives et de toutes les associations féminines.
  • Le suivi efficace et la juste évaluation des activités des femmes de la Préfecture.

Par contre, la Direction préfectorale de la Promotion féminine est confrontée à des difficultés pour son fonctionnement correct notamment: le meublement de son cadre organique, la rénovation du centre d’appui à l’autopromotion féminine.